Laura Segré

Laura Segré

Elle obtient le bac littéraire option théâtre en 2009 et démarre  tôt sa carrière au théâtre avec la Compagnie du Théâtre de l’Imprévu. Elle a été élève en art dramatique au conservatoire du 17ème arrondissement à Paris avant d’intégrer le Studio théâtre d’Asnières pendant 2 ans puis l’Ecole Supérieure des Comédiens par Alternance (L’ESCA) dont elle est sortie diplômée en 2016.

Au sein de la compagnie La Guilde elle joue en 2015 dans Les Pavés de l’Ours et Feu la Mère de Madame au théâtre de Belleville. 

Elle travaille ensuite avec plusieurs metteurs en scène: Dominique Lurcel (Nathan le Sage), Philippe Baronnet (Maladie de la Jeunesse), Bruno Bonjean (Et dans le trou de mon coeur, le monde entier), Eric Cénat (La Ménagerie de Verre), et dans le micro opéra d’Arnaud Guillou (Butterfly l’Envol) en 2021.

Lia Khizioua

Lia Khizioua

Formée au Cours Florent pendant trois ans, puis en 3ème cycle au conservatoire régional d’Aubervilliers, Lia intègre ensuite en 2014 l’Ecole Supérieure des Comédiens par l’Alternance à Asnières (ESCA).

Elle est mise en scène par Jean-Louis Martin Barbaz, dans Les précieuses ridicules de Molière, puis par Mario Martone dans l’opéra Macbeth de Verdi. Elle jouera dans Dans la jungle des villes de Bertolt Brecht, mis en scène par Robin Goupil. Elle sera mis en scène par Hervé Van Der Meulen dans Le dialogue des carmélites de Bernanos.

Elle joue ensuite dans des créations plus contemporaines, comme le spectacle jeune public Contes d’enfants réels mis en scène par Véronique Widock, ainsi que la création collective Zéphyr mis en scène par Juliette Damy. Elle joue dans Pandora’s box mis en scène par Laurent Vacher en Allemagne à Berlin et au festival « Passages» à Metz. Elle jouera dans La nuhé écrit par Maya Bouhada et mis en scène par Veronique Widock, une création pour les adolescents. Elle participe à de nombreux courts métrages et projets audiovisuels.

Marie Decker

Marie Decker

Autodidacte, Marie Decker réalise des tenues rétros / vintages en suivant parallèlement des cours de dessin à l’Ecole des Art Déco de Strasbourg.

Etant passionnée de cinéma et de théâtre, mais aussi de mode historique, c’est naturellement que le costume devient une passion.

Elle décide d’entreprendre un DTMS de costumière-habilleuse (Diplôme de Technicien des Métiers du Spectacle) dans le Jura.

Elle est lauréate du concours Avenir et Métiers d’art de l’INMA grâce à un kimono de théâtre. Aujourd’hui indépendante, elle réalise dans son atelier LOU DU LAC, des costumes, des tenues sur mesure et des pièces uniques.

Martin Leterme

Martin Leterme

Martin Leterme commence la guitare dès son plus jeune âge, puis à 10 ans il intègre la maîtrise de Paris au sein de laquelle il est notamment soliste dans le petit ramoneur de B. Britten et Shadows of time de H. Dutilleux.

Parallèlement, il commence la guitare jazz à l’école Arpej, puis avec Malo Valois au CRD de Montreuil avant d’intégrer le cycle de musiques actuelles au CRD du Val de Bièvre.

Tout en se perfectionnant maintenant avec le guitariste Hervé Legeay, il se passionne lui-même pour la transmission et la pédagogie notamment dans le cadre des activités artistiques périscolaires de la ville de Paris.

En 2016, il est conseiller musical pour le Cerf et le chien de M. Aymé à la Comédie Française (m.e.s. V. Vella), et participe à l’enregistrement de la musique de scène du spectacle.

Depuis 2017, il travaille sur un projet solo et se produit en parallèle en duo de jazz manouche avec E.

Weisselberg. Il est coach musical d’acteur, notamment pour Jeanne Balibar et Stéphane Varupène.

Loris Verrecchia

Loris Verrecchia

Passé par le Centre des Arts de la Scène et le Studio Théâtre d’Asnières avant d’intégrer l’ESCA, il commence par jouer dans les spectacles d’Hervé Van der Meulen (« Une des dernières soirées de carnaval », « Jeux de massacre ») avant d’être sous la direction de Jean-Louis Martin-Barbaz (« Les précieuse ridicules », « le Mariage forcé »).

On le retrouve dans « Welcome to the Future » de A.F Pittaluga ainsi que dans « Irma la Douce » de Breffort mis en scène de Nicolas Briançon. Très attaché à la troupe, il fonde sa compagnie, La Guilde, avec des camarades en 2011.

Avec celle-ci on a pu le voir dans « La Jalousie du Barbouillé » et « Le Médecin Volant » de Molière ; « Le Jeux de l’amour et du hasard » de Marivaux ; « Escurial » de Michel de Ghelderode ou encore « Les pavés de l’ours » et « Feu la mère de madame » de Feydeau. En 2016, sa compagnie créé le Festival Keranno, à Grâces en Bretagne.

On a pu y voir « Les Fourberies de Scapin » de Molière ; « Ruy Blas » de V. Hugo ainsi que des adaptations de contes comme Le Petit Chaperon Rouge ou encore Pinocchio.

Il est titulaire d’une licence en LLCE anglais. Egalement formé au piano, il est lauréat du prix Claude Kahn.